La
Coopération
fuctueuse
Chine-Mali
  Page d'accueil > Propos du porte-parole du MAE
Déclaration de la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying au sujet des remarques des États-Unis sur la coopération entre le Venezuela et la Chine

2019-08-07

Q : Le 5 août, le Président américain Trump a signé un décret demandant le gel des biens du gouvernement vénézuélien aux États-Unis, interdisant à toute entité ou tout individu de fournir des contributions ou un soutien substantiel au gouvernement vénézuélien sous forme de fonds, de marchandises et de services. Lors de sa présence à une conférence internationale pour la démocratie au Venezuela, le 6 août, le conseiller du président américain pour la sécurité nationale, Bolton, a déclaré que si la Chine et la Russie continuaient à soutenir le régime de Maduro, un gouvernement élu démocratiquement au Venezuela pourrait, après la chute de Maduro, considérer les deux pays comme des puissances hostiles et choisir de ne pas rembourser les dettes envers la Chine et la Russie. Quel est le commentaire de la partie chinoise à ce sujet ?

R : Ce que les États-Unis ont dit et fait constitue une ingérence grossière dans les affaires intérieures du Venezuela et viole gravement les normes fondamentales régissant les relations internationales. La Chine s'y oppose fermement.

Je tiens à souligner que le fait qu'un pays soit gouverné par tel ou tel parti politique est une affaire intérieure de ce pays, qui devrait être décidée par son peuple. La coopération d'un pays avec un autre devrait également être décidée par le pays lui-même. Les faits ont montré à maintes reprises que les sanctions ne permettent pas de résoudre la question du Venezuela et ne feront qu'exacerber le risque de perte de contrôle de la situation. La Chine exhorte les États-Unis à faire face à l'essentiel de la question du Venezuela, à revenir sur la bonne voie du respect du droit international, et à soutenir le processus de dialogue entre le gouvernement vénézuélien et l'opposition. Les États-Unis doivent laisser le peuple vénézuélien décider en toute indépendance de son avenir et mettre immédiatement fin au comportement d'intimidation consistant à réprimer d'autres pays pour un oui ou pour un non.

La position de la Chine sur la question du Venezuela est claire et constante. La coopération sino-vénézuélienne s'est toujours développée dans le respect des principes de l'égalité, des avantages mutuels, du gagnant-gagnant et du marché, conformément aux lois et réglementations. Une telle coopération a apporté des avantages aux deux pays et aux deux peuples. Elle ne supporte aucune ingérence. La Chine est pleinement convaincue que la coopération sino-vénézuélienne se poursuivra normalement, quelle que soit l'évolution de la situation. Nous recommandons aux États-Unis de tirer les leçons de l'histoire et de renoncer immédiatement à semer la discorde.

[ RECOMMANDER A ]
  [ IMPRIMER ]