La
Coopération
fuctueuse
Chine-Mali
  Page d'accueil > A la une
L'économie chinoise: une opportunité à saisir pour l'Afrique

2015-10-03

L’économie chinoise: une opportunité à saisir pour l’Afrique

Par S.E. Mme LU Huiying, Ambassadeur de la République Populaire de Chine en République du Mali

    Depuis fin août, les fluctuations du marché boursier chinois et la dépréciation de la monnaie chinoise (RMB) ont nourri une vague de méfiances voire une interprétation diffamatoire de l’économie chinoise. Ce genre de commentaire tendancieux de l’économie chinoise se rencontre en particulier dans la presse occidentale.

    Certaines analyses ont même prédit des répercussions négatives sur la croissance de l’économie africaine. Les mêmes analyses vont jusqu’à préjuger une froideur dans la coopération entre la Chine et l’Afrique. Ces assertions ne reflètent pas la réalité, car elles exagèrent les phénomènes de l’instant en négligeant les facteurs essentiels de l’économie chinoise.

    En dépit des incertitudes de l’économie mondiale, l’économie chinoise bien que sous une forte pression extérieure, a enregistré durant les six premiers mois de cette année une croissance rapide de 7%.

    En considération de son volume gigantesque et du ralentissement global des économies principales, c’est pas du tout facile pour la Chine de maintenir une croissance relativement rapide tout en améliorant son efficacité et qualité.

    Malgré les difficultés temporaires auxquelles la Chine fait face, elle est toujours dans une voie positive et continue de faire avancer l’économie mondiale. La Chine reste un moteur économique du monde qui contribue jusqu’à 30% de la croissance de l’économie mondiale. L’économie chinoise est étroitement liée au reste du monde, mais en même temps, elle se distingue par une ténacité intérieure et un potentiel considérable. C’est la raison pour laquelle les fluctuations récentes n’ont pas touché les fondements de l’économie chinoise.

    Si nous adoptons une vision à long terme, nous aurons plus de confiance en l’avenir de l’économie chinoise. L’industrialisation, l’urbanisation et le développement de l’économie numérique sont en plein essor. L’innovation et l’entrepreunariat insufflent davantage de dynamisme à l’économie nationale. N’oublions pas les réformes structurelles approfondies qui perfectionnent durablement le système de gouvernance et font bénéficier à tous les acteurs économiques, locaux comme étrangers.

    A l’orée du nouveau siècle, l’économie africaine maintient une croissance rapide et stable, ce qui permet à l’Afrique de se figurer parmi les continents les plus performants à l’égard du développement économique. Les opportunités pour l’ Afrique deviennent un sujet chaud à l’échelle mondiale. Les 15 dernières années qui marquent le développement le plus rapide et régulier de l’Afrique témoigne aussi un essor vigoureux de la coopération sino-africaine. En 2014, les échanges commerciaux entre la Chine et l’Afrique ont dépassé 220 milliards de dollars, le stock d’investissement de la Chine envers l’Afrique a frôlé 30 milliards de dollars, plus de 2500 compagnies chinoises installées en Afrique ont créé plus de 100 mille emplois directs. Selon les statistiques, le taux de contribution de la coopération sino-africaine pour la croissance économique de l’Afrique s’élève à plus de 20%.

    La nouvelle équipe dirigeante de la Chine attache une grande valeur aux relations sino-africaines. En 2013, lors de sa première tournée en Afrique, le Président XI Jinping a avancé les quatre mots clés de la politique de la Chine envers l’Afrique, à savoir sincérité, résultats concrets, affinités et bonne foi. Le Premier Ministre LI Keqiang a proposé, durant sa visite en Afrique en 2014, une version actualisée de la coopération sino-africaine visant à aider l’Afrique à construire trois réseaux régionaux, soit le réseau ferroviaire à grande vitesse, le réseau autoroutier et le réseau aérien du continent, et à promouvoir l’industrialisation africaine. La Chine entend élargir sa coopération avec l’Afrique dans six domaines, y compris l'industrie, les finances, la réduction de la pauvreté, la protection de l'environnement, les échanges culturels et humains ainsi que le maintien de la paix et de la sécurité. A l’heure actuelle, le gouvernement et le peuple chinois déploient leurs efforts inlassables en vue de réaliser l’objectif dit deux centenaires et le rêve de renouveau de la nation chinoise. Et en même temps, le peuple africain s’achemine vers le rêve africain, marqué par l’union, le développement et la prospérité, tout en suivant les objectifs définis par l’Agenda 2063 de l’Union Africaine. La Chine et l’Afrique ont les mêmes tâches de développement. Une croissance rapide et un avenir radieux de l’économie chinoise apporteront d’importantes opportunités à l’Afrique. Cette année marque le 15ème anniversaire de la création du Forum sur la Coopération sino-africaine. Les parties chinoise et africaine s’accordent à élever le niveau de la conférence ministérielle prévue pour la fin de cette année au sommet. Ce sera toute la première fois pour le Forum de tenir un sommet en Afrique. Le Sommet va décider une série de nouvelles mesures avec l’objectif de mieux connecter les stratégies de développement de la Chine et de l’Afrique, et promouvoir la transformation et la montée en gamme de la coopération sino-africaine. Je suis convaincue que la coopération entre la Chine et l’Afrique sera toujours à l’avant-garde de la coopération internationale de l’Afrique, et donnera davantage de fruits à l’avenir.

[ RECOMMANDER A ]
  [ IMPRIMER ]