La
Coopération
fuctueuse
Chine-Mali
  Page d'accueil > A la une
Visite de ministres africains à Beijing pour parler d'une coopération plus étroite avec la Chine

2019-07-02

Le conseiller d'Etat et ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a tenu des discussions ou des rencontres dimanche à Beijing avec les ministres des Affaires étrangères (MAE) de huit pays africains, venus en Chine pour participer à la réunion des coordinateurs de l'application des résultats du Sommet de Beijing du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA).

Parmi les ministres des Affaires étrangères, on compte la MAE de la Sierra Leone, Nabeela Tunis, le MAE du Gabon, Alain Claude Bilie, le MAE du Cameroun, Lejeune Mbella Mbella, la MAE de Sao Tomé et Principe, Elsa Teixeira Pinto, le MAE de la Somalie, Ahmed Isse Awad, le MAE de Madagascar, Niaina Andriantsitohaina, le MAE de la République populaire du Congo, Jean-Claude Gakosso et le MAE du Sénégal, Amadou Ba.

Lors de son entretien avec Mme Tunis, M. Wang a qualifié les deux pays de "bons amis et de bons frères", appelant les deux parties à continuer à se soutenir fermement dans les affaires d'intérêt principal et les préoccupations majeures de chacun, à renforcer l'alignement de l'initiative "la Ceinture et la Route" et les huit initiatives majeures du sommet de Beijing du FCSA avec le plan de développement national à moyen terme de la Sierra Leone et à renforcer la coopération dans certains domaines, dont les infrastructures, l'agriculture et la pêche, les soins médicaux, la communication et la construction de la capacité.

La Sierra Leone soutient l'Afrique et la Chine dans l'approfondissement de leur partenariat et est prête à renforcer la communication et la coordination avec la Chine sur l'application des objectifs du développement durable de l'Agenda 2030, l'accord de Paris sur les changements climatiques, et la réforme sur le système de gouvernance mondiale, a noté Mme Tunis.

Dans sa rencontre avec M. Bilie, M. Wang a indiqué que 53 pays en Afrique avaient envoyé des délégations de haut niveau à la réunion des coordinateurs, dont 25 MAE. Cela a pleinement reflété l'importance attachée par la partie africaine aux relations sino-africaines, ainsi que la solidarité et l'amitié indestructibles entre les deux parties.

M. Wang a appelé les deux parties à continuer à se soutenir dans les affaires liées aux intérêts fondamentaux de chacun, à saisir les opportunités de cette année marquant le 45e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et le Gabon pour créer de nouveaux progrès dans les relations bilatérales, et à élargir la coopération dans le cadre de l'initiative "la Ceinture et la Route" et dans les affaires multilatérales.

M. Bilie a indiqué que le Gabon souhaitait renforcer les échanges d'expérience avec la Chine en matière de gouvernance et rechercher une synergie entre sa propre stratégie de développement et l'initiative "la Ceinture et la Route".

Lors de sa rencontre avec M. Mbella, M. Wang a indiqué que le Cameroun était un ami traditionnel et un partenaire important de la Chine en Afrique. Les deux parties doivent continuer à se comprendre et à se soutenir dans les affaires d'intérêt principal et les préoccupations majeures de chacun. Le soutien financier de la Chine aux pays africains est basé sur l'égalité et le volontarisme. Il a pour objectif d'aider l'Afrique à améliorer sa capacité pour l'indépendance et le développement durable.

Il n'y pas de "piège de la dette" entre la Chine et le Cameroun, ou entre la Chine et l'Afrique, a martelé M. Wang, ajoutant que la Chine ne chercherait aucun objectif politique.

M. Mbella a indiqué que le Cameroun saluait la politique de la Chine envers l'Afrique et remerciait la Chine pour sa compréhension et son assistance sincère à l'égard du Cameroun dans la réduction des problèmes de la dette.

Lors de sa rencontre avec Mme Pinto, M. Wang a indiqué que des faits avaient prouvé que la reprise des relations diplomatiques était pleinement conforme aux intérêts des deux pays et de leurs peuples. La partie chinoise apprécie le soutien actif de Sao Tomé et Principe à l'initiative "la Ceinture et la Route" et souhaite continuer à offrir une assistance à ce pays africain selon sa capacité.

Mme Pinto a indiqué que son pays adhérerait fermement au principe d'une seule Chine, renforcerait le dialogue politique et diplomatique avec la Chine, promouvrait activement la coopération sur les infrastructures et renforcerait les échanges non gouvernementaux.

Lors de sa rencontre avec M. Awad, M. Wang a indiqué que la Chine soutenait la Somalie à restaurer la stabilité et à entreprendre la voie du rétablissement. La Chine est prête à explorer de nouvelles mesures pour développer la coopération mutuellement bénéfique avec la Somalie selon le nouveau contexte, et à mener une coopération dans les domaines dont la Somalie a le plus besoin, tels que l'agriculture, la pêche et les industries de la transformation.

M. Awad a indiqué que son pays espérait renforcer les échanges avec la Chine, et promouvoir la coopération dans certains domaines, dont la construction des infrastructures.

Lors de sa rencontre avec le MAE de Madagascar, M. Wang a exprimé l'espoir de promouvoir l'alignement de l'initiative "la Ceinture et la Route" et les résultats du sommet de Beijing du FCSA avec la stratégie de développement malgache, indiquant que la Chine était prête à renforcer la coopération dans les affaires multilatérales.

Lors de sa rencontre avec le MAE de la République populaire du Congo, M. Wang a salué les relations bilatérales et a également réitéré la position de la Chine sur la sauvegarde du multilatéralisme.

Lors de son entretien avec le MAE du Sénégal, M. Wang a indiqué que la Chine souhaitait collaborer avec d'autres partenaires internationaux pour mener une coopération tripartite au Sénégal, sur la base du respect de la volonté de ce pays.

La réunion des coordinateurs se tiendra les 24 et 25 juin à Beijing, attirant plus de 80 responsables africains de niveau ministériel. En marge de la réunion, plus de 40 activités bilatérales et multilatérales seront organisées pour appliquer les résultats du Sommet de Beijing du FCSA, mettre en synergie les efforts, consolider le consensus et apporter plus de bénéfices aux peuples concernés.

(Source:XINHUA)

[ RECOMMANDER A ]
  [ IMPRIMER ]