La
Coopération
fuctueuse
Chine-Mali
  Page d'accueil > A la une
Construire ensemble la "Nouvelle Route de la Soie"

2019-07-26

Hier à Koulouba, la Chine et le Mali ont signé l'adhésion du Mali à l'Initiative de la "Nouvelle Route de la Soie", en présence du Président de la République, Chef de l'Etat. La cérémonie sollennelle en elle-même revêt d'une importance particulière, car rares sont des pays qui ont signé ce document avec un niveau aussi élevé. Je ressens un signal fort de la volonté politique du Mali quant au renforcement de ces liens avec la Chine.

En 2013, le Président chinois Xi Jinping a lancé l'initiative d'une ceinture économique terrestre de la route de la soie, qui va jusqu'en Europe, et d'une nouvelle route maritime de la soie, qui va jusqu'en Afrique. En tout, ça s'appèlle "Initiative Ceinture et Route". Ou bien tout simplement la "Nouvelle Route de la Soie". Dans cette nouvelle ère, s'ouvrent devant nous de nouvelles perspectives d'une coopération gagnant-gagnant, d'un développement en commun, et d'une communauté de destin de l'Humanité.

En 6 ans seulement, 131 pays (dont 39 pays africains), et 30 organisations internationales ont adhéré à cette initiative. Car l'on voit clair: face aux risques du protectionnisme économique et de l'unilatéralisme politique dans le monde, face à la tendance égoïste de "chacun pour soi", l'initiative de la Nouvelle Route de la Soie offre une nouvelle plateforme, une nouvelle opportunité pour une nouvelle croissance. Son principe, c'est le partage: conception en commun, construction en commun, et partage en commun. Contrairement aux certains pays qui ne pensent qu'à leur propre intérêt avec la politique de fermeture et de protectionnisme, la Chine préconise la politique d'ouverture et de partage. A travers cette initiative, sont envisageables la connexion et la coordination de la politique du développement, d'investissements, de commerce et d'échanges humains. Ainsi les pays participants font ensemble un "gâteau" plus grand, pour prendre chacun sa part plus grande.

- La nouvelle route de la soie, c'est une route d'opportunité. Face aux défis de la décroissance économique mondiale, le volume d'import-export de marchandises entre la Chine et les pays participants s'élève à 6 000 milliards de dollars, les invertissements directs des entreprises chinoises dans ces pays à 90 milliards de dollars. 87 parcs industriels ont été installés dans ces pays, créant 300 000 emplois. Ce sont des éléments réels et solides qui contribuent à la croissance économique des pays concernés.

- La nouvelle route de la soie, c'est une route de partage. Durant les 40 ans passés, la Chine, à la fois contributeur et bénéficiaire de la mondialisation, connaît plus que tout le monde l'importance de l'ouverture et du partage. D'où l'idée d'installer la Foire internationale d'importation à Shanghai. C'est le seul pays qui accueillit les produits du monde entier à bras ouvert. L'an dernier l'importation chinoise s'est élevé à 2 140 milliards de dollars. Alors, allez profiter du marché ouvert de la Chine!

- La nouvelle route de la soie, c'est une route de solidarité. Dans l'histoire ancienne, la route de la soie servait du commerce et des échanges amicaux, et jamais des conquêtes. Aujourd'hui, face à la loi du jungle, les pays participants préconisent plus que jamais la paix, l'indépendance, l'égalité et le respect. Selon Confucius, "l'harmonie est primordiale". De par notre expérience, le développement est impossible sous la domination, encore moins dans l'instabilité. "Un arbre ne fait pas la forêt." "Une seule fleur ne fait pas le printemps, cent fleurs en plein épanouissement apportent le printemps."

- La nouvelle route de la soie, c'est une route du développement durable et propre. L'Assemblée générale des Nations Unies l'a adoptée dans son programme de développement durable 2030. Lors du récent sommet à Beijing sur la coopération internationale de la nouvelle route de la soie, ont été adoptés les principes du respect à l'environnement et de la lutte contre la corruption. Tout marché dans la cadre de la nouvelle route de la soie devront être conclus selon les règles de l'économie du marché, et fonctionneront dans la transparence et "sous le soleil".

Le Mali est un ami indéfectible de la Chine depuis presque 60 ans. À toutes époques, nos deux pays se sont soutenus mutuellement. La politique visionnaire de Modibo Keïta et de Mao Zedong est poursuivie pour toujours. Dans les années à venir, non seulement la Chine continuera à accompagner le Mali dans son développement économique et social, avec des projets stratégiques d'infrastructure comme dans le passé, mais aussi nous allons réfléchir à de nouveaux mécanismes de coopération, celle de la coopération gagnant-gagnant, autrement dit, mutuellement avantageuse. Anisi, les entreprises devront être mobilisées, les politiques préférencielles adaptées sur mesure devront être préparées. Le fait que l'adhésion du Mali à la nouvelle route de la soie a été signée à l'occasion de la Rentrée économique, je trouve une belle coïncidance! J'encourage le monde des affaire à faire preuve de plus de motivation, de créativité et d'imagination, pour faire avec la partie chinoise un "gâteau" toujours plus grand.

J'espère et je suis convaincu que la coopération sino-malienne connaîtra un nouvel élan propulsé par la construction conjointe de la Nouvelle route de la soie.

ZHU Liying

Ambassadeur de Chine au Mali

[ RECOMMANDER A ]
  [ IMPRIMER ]